Analyse des tweets envoyés entre le 13 et le 23 mars 2014 sur l’interdiction du maïs OGM MON 810 en France

Cette fois-ci, pour prolonger un cours donné le 27 mars 2014 aux étudiants du master 2 Intelligence Economique et Stratégies Compétitives d’Angers, je vous propose d’étudier le corpus des 3168 tweets envoyés par 2452 comptes twitter entre le 13 et le 23 mars 2014, concernant l’annonce de l‘interdiction de la culture du maïs OGM MON 810 de Monsanto en France.

Etant donné que les outils gratuits d’aspiration des tweets comme NodeXL sont limités dès lors que l’on veut remonter plus d’une semaine dans le temps, ou aspirer plusieurs milliers de tweets, j’ai utilisé la plate-forme de veille sur twitter Visibrain pour récolter ces tweets. L’intérêt de Visibrain est qu’il permet comme nous allons le voir plusieurs fonctionnalités d’analyse des corpus de tweets, ainsi qu’un export pour cartographier les relations entre les tweets via Gephi. Pour cette visualisation, j’ai utilisé un graphe orienté, qui met en valeur les mentions et retweets entre les utilisateurs.

Nb : Toutes les images sont disponibles en plus haute résolution en cliquant dessus.

1. Etude des comptes twitter les plus mentionnés

01_MONSANTO-mentions

 

On constate en premier lieu que c’est l’agence de presse @Reuters qui est de loin la plus mentionnée dans le corpus de tweets, avec 6,4 % du total des tweets. Cela n’est guère étonnant, puisque cette agence est très souvent reprise sur les réseaux sociaux. Via Sharedcount, on obtient le chiffre à ce jour des partages twitter : 619 (plus 1654 like facebook). Vient ensuite le député européen EELV et activiste anti OGM @josebove avec 198 mentions.

On notera qu’en dehors du Parisien et du Figaro, les comptes les plus mentionnés correspondent à des médias ou groupes activistes antis OGM : @EcoWatch, @food_democracy, @SlowFoodUSA … Visibrain nous informe d’ailleurs que 57 % du total des tweets sur le sujets sont en anglais, contre 35,6 % en français.

L’intérêt d’utiliser un logiciel de cartographie comme Gephi avec les données fournies par Visibrain est qu’il permet de mieux visualiser les liens entre les comptes twitter. Sur la cartographie suivante, on ne fait apparaitre que les comptes ayant 10 mentions (tweets, RT, mentions) ou plus :

02_Monsanto-degres-10

2. Etude des tweets et des hashtags les plus diffusés

Cela nous permet de mettre en évidence l’isolement de @josebove sur le sujet. La cartographie de sa communauté montre peu d’échanges et de dynamiques : sa place dans le classement est dû au tweet suivant, massivement repris par ses abonnés : « #OGM La France confirme l’interdiction du maïs MON810. Mauvaise nouvelle pour #Monsanto, excellente nouvelle pour les consommateurs! » (199 RT). A l’inverse, et on le confirmera par la suite, les vrais influenceurs sur le sujet sont @EcoWatch et @food_democracy.

Le classement des tweets via Visibrain fait ensuite apparaître :

–          @NonGMOProject : “France Stands Up to Monsanto, Bans Seed Giant’s GMO Corn http://t.co/5QfRSW9k8B” (82 RT) ;

–          @food_democracy : “Breaking: France Bans Monsanto GMO Corn (MON 810) Ahead of 2014 Planting Season http://t.co/HSsflkRGVV #stopMonsanto #GMOs” (75 RT) ;

–          @SlowFoodUSA : “France bans Monsanto GM maize ahead of sowing season http://t.co/lfnLG15oSR via @Reuters” (73 RT) ;

–          @democracynow : “France Bans Monsanto GM Corn http://t.co/NYEDyA9GTa” (69 RT).

03_MONSANTO-hashtag

En cohérence avec le classement des tweets, le classement des hashtags les plus diffusés montre que les hashtags opposés à Monsanto en général et aux OGM en particulier sont très prisés. L’affichage via Topsy des mentions de OGM, GMO et Monsanto sur les 30 derniers jours montre en effet que les occurrences de Monsanto sont presque aussi nombreuses que celles de GMO, ce qui fait de l’entreprise la cible numéro un des anti OGM dans le monde (avec un net pic le 15 mars lors de l’interdiction du maïs MON 810 en France :

04_MONSANTO_Topsy

3. Etude des vecteurs de diffusion de l’information sur twitter

Si cartographier avec l’aide de Gephi les tweets est utile pour identifier les comptes les plus mentionnés ou les communautés, cela nous intéresse moins en l’occurrence. Les communautés twitter autour de l’interdiction du maïs MON 810 en France correspondent aux réseaux des médias, notamment des médias dits « alternatifs » et ici clairement anti-OGM, tel que @EcoWatch ou @food_democracy. Leur communauté est la plus importante sur le corpus de tweets, et correspond à 12,52 % des comptes twitters pour 16,51 % du total des tweets. Pour rendre mieux visible cette communauté sur Gephi, j’ai utilisé l’algorithme Force Atlas 2, avec une échelle de 10 et la répulsion approximative décochée.

05_Monsanto-modularity_1252_1651

En ce qui concerne les mentions, Visibrain nous donne déjà pas mal d’informations. La vraie valeur ajoutée de la cartographie concerne sur ce sujet la possibilité de mettre en valeur les comptes twitter qui aident à faire circuler l’information et qui ont assuré le « buzz » sur cette info. Ce sont les comptes twitter qui sont influents sur le sujet des OGM, mais également qui par leur expertise dans leur communauté ont acquis une certaine visibilité, ou encore par leur place dans le réseau se retrouvent au croisement entre plusieurs communautés. Ce sont les comptes twitter qui sont les plus importants pour faire circuler une information.

Les connecteurs

Ce sont les comptes twitter qui correspondent au « plus court chemin » entre deux autres comptes twitter, c’est-à-dire qui sont aux centres des relations.

06_Monsanto-connecteurs-10

On affiche ici uniquement les « meilleurs » connecteurs, ce qui permet d’identifier à nouveau @EcoWatch et @food_democracy. Les deux comptes twitter assurent d’ailleurs la connexion avec les autres connecteurs issus d’autres communautés de tweets qui ont été identifiés, formant un réseau de diffusion de l’information. Les comptes isolés sont des connecteurs uniquement dans leur communauté.

Les influenceurs

On effectue ici un calcul qui s’appelle la « centralité Eigenvector » et qui permet permet d’identifier les leaders du réseau, ceux qui donnent le plus de « portée » à leurs messages, à travers leur réseau et les réseaux de leurs réseaux.

07_Monsanto-eigenvector

On constate que @josebove est peu visible, principalement parce que ses abonnés qui ont diffusé son tweet sont peu connectés et influents sur le réseau. A l’inverse, on notera que @EcoWatch et @food_democracy sont connectés à plusieurs membres de leur communauté qui sont également influents, ce qui leur permet d’avoir une meilleure portée pour leurs tweets sur l’interdiction du maïs de Monsanto en France. Plusieurs journaux et journalistes sont également identifiés mais isolés, pour les mêmes raisons que @josebove.

Le PageRank

Le PageRank est une autre mesure de l’influence d’un compte dans le réseau. Il permet de classer les comptes en fonction de la probabilité d’arriver dessus en suivant les tweets ayant mentionné l’interdiction du maïs OGM de Monsanto en France.

08_Monsanto-pagerank

On notera ici la mise en avant des comptes @BuzzFlash et @NationofChange, le premier faisant par ailleurs parti des comptes les plus influents et avec le plus de mentions, mais moins visibles que ceux cités auparavant. Ils ont donc également joué un rôle dans la diffusion de l’information sur le sujet étudié.

4. La diffusion des liens internet via les réseaux sociaux

Les tweets permettent également de diffuser de l’information via des liens, ce qui était le cas de la quasi-totalité des tweets récoltés par Visibrain. L’outil de veille propose un classement des liens les plus diffusés, ainsi qu’un classement par nom de domaines :

09_MONSANTO-links

On pourra également compléter cette étude par un comparatif des partages des sites les plus diffusés sur twitter tels qu’indiqués par Visibrain, et le résultat obtenu sur les autres réseaux sociaux via Sharedcount. A noter que cet outil ne permet pas de recherche sur une plage de temps donnée, et n’inclue pas les liens présents dans les commentaires facebook :

10_Sharedcount

Cela permet de constater la très forte diffusion sur facebook du lien du site Ecowatch, confirmant ainsi notre analyse précédente de la forte influence de ce site sur le sujet des OGM en général et de Monsanto en particulier. A l’inverse, si l’agence Reuters reste visible sur twitter, elle l’est beaucoup moins sur facebook. On notera d’ailleurs que les chiffres actuels de retweets sont supérieurs pour Ecowatch (633 contre 619) : la centralité dans les communautés twitter du site Ecowatch en fait donc un meilleur vecteur de diffusion de l’information à moyen et long terme sur le sujet qui nous intéresse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s