Affaire Jouyet / Fillon, les réseaux sociaux ont tranché : Hollande coupable …

Quand la réputation d’une personnalité est mise en cause par une affaire le touchant indirectement, même sans preuves, cela n’empêche pas les gens d’avoir très vite une opinion tranchée sur le sujet. Dans le cadre de l’affaire du déjeuner entre Jouyet et Fillon, où l’ancien premier ministre aurait demandé au secrétaire général de l’Elysée d’accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy, la victime n’est pas celle qu’on croit : c’est bien la réputation et l’image du président François Hollande qui n’en finit plus de sombrer.

L’analyse via Visibrain et Gephi des quelques 105 000 tweets consacrés à cette affaire entre le 5 novembre et le 16 novembre est implacable : c’est avant tout François Hollande qui est mis en accusation, de façon parfois virulente.

01_Total_Tweets_Visibrain

Si les tweets les plus repris semblent suggérer un amusement des twitonnaute face à ce qui ressemble à une très grosse maladresse de Jean-Pierre Jouyet, une analyse plus fine des hashtags et mots-clés repris montre qu’il n’en est rien. Déjà, le fait que ces 100 000 tweets aient été initiés par 20 000 comptes différents montre qu’il s’agit majoritairement de militants qui ont envoyés plusieurs messages sur le sujet.

Si Jouyet et Fillon sont les termes et hashtags les plus repris, Hollande l’a été plus que Nicolas Sarkozy, pourtant concerné en premier lieu par cette affaire. Pire : alors même que la demande d’intervenir sur la justice aurait été faite par François Fillon, les mentions des hashtags #fillongate et #jouyetgate sont similaires, avec bien plus de reprises des expressions « Jouyet », « affaire jouyet » ou « jeanpierre jouyet » sur twitter.

Mais puisque le secrétaire général de l’Elysée semble bien maladroit, c’est bien la preuve qu’il y a quelqu’un derrière lui pour les twitonnautes, qui parlent de #cabinetnoir et mentionnent directement l’implication de « lelysée ». Et, en effet, les tweets concernant François Hollande ne sont pas tendre :

02_Tweets_mention_hollande

Si on cartographie les mentions des comptes twitter en valorisant les comptes les plus repris, on constate un très fort groupe de nœuds (en orange) qui semble mener la discussion, ou en tout cas être le plus visible sur le sujet :

03_Mention_jouyet-fillon

Ce nœud est notamment mené par @florencedesruol, twitonnaute de droite qui ne mâche pas ses tweets, 110 en tout qui ont été repris 2080 fois :

04_tweets_Florencedesruol

Par ailleurs, la cartographie des communautés des comptes twitter, qui met en avant les « grappes » de comptes échangeant les uns avec les autres, confirme que les discussions sont surtout axées contre François Hollande, peu défendu au final :

05_communautés

On notera d’ailleurs que la défense de François Fillon, qui hurle au complot, intéresse moins les soutiens de Nicolas Sarkozy que la reprise des accusations d’un « cabinet noir » qui aurait été monté par François Hollande contre l’ancien président. Seul semble émerger la défense de l’élu PS Julien Dray sur BFMTV, ainsi que le réseau vert foncé en haut de la cartographie qui essaye de recentrer le débat sur l’origine de l’affaire : le paiement par l’UMP d’une amende destiné au candidat à l’élection présidentielle Nicolas Sarkozy.

Malgré la diversité des communautés, on peut confirmer la prédominance du réseau orange clair défendant la thèse du « cabinet noir » en valorisant les comptes twitter qui sont au centre de l’ensemble des communautés, jouant le rôle de « connecteurs » de l’information. Ceux-ci laissent la part belle aux amis de @florencedesruol.

06_entremise

Ce qui est par ailleurs parfaitement logique puisque, sur cette discussion où la majorité des comptes twitter sont intervenus de nombreuses fois (1000 comptes ont envoyé au moins 10 tweets sur le sujet), les 100 comptes les plus actifs sont à 75 % issus de la communauté « cabinet noir » :

07_Poids_out_jouyet-fillon

Et qu’en est-il de Nicolas Sarkozy, le premier concerné par cette affaire ? Il a eu raison de laisser les twitonnautes le défendre, pas besoin pour lui d’en rajouter :

08_Tweets_mention_sarkozy

Conclusion :

On ne saura probablement jamais si François Fillon a réellement demandé à Jean-Pierre Jouyet de faire accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy, et encore moins si François Hollande a accepté. Il n’en reste pas moins que le président sort très affaibli de cette séquence, alors qu’il s’agit à l’origine d’une affaire très gênante pour Nicolas Sarkozy.

Les hésitations de Jean-Pierre Jouyet et la quasi absence des militants socialistes des discussions sur le sujet ont eu un effet inédit : Nicolas Sarkozy sort non seulement blanchi de la majorité des commentaires le concernant, mais François Hollande est de son côté accusé d’avoir « montées de toutes pièces » les affaires contre Nicolas Sarkozy.

Un tel échec en matière de communication, c’est du grand art !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s