Qwant sur Twitter, des critiques peu influents face aux dirigeants du moteur de recherche

Qwant, le moteur de recherche français qui cherche à promouvoir un autre modèle économique que celui de Google en respectant la vie privée de ses utilisateurs et en n’aspirant pas toutes leurs traces numériques, fait depuis le début de l’année l’objet de plusieurs attaques visibles sur Twitter. Plusieurs acteurs français, notamment un annuaire d’entreprises, un ancien partenaire, voir des anciens salariés critiquent le fonctionnement de Qwant avec une certaine constance. Si cela génère du bruit sur Twitter, ces critiquent influent-elles vraiment sur l’ereputation de Qwant ?

A travers l’extraction des tweets en français mentionnant Qwant depuis le 1er janvier 2019 via le logiciel de veille Visibrain, nous allons essayer d’y voir plus clair sur les communautés actives sur le moteur de recherche. A noter que l’objet de cet article n’est pas de discuter du bien-fondé de ces accusations : je vous invite notamment à lire l’enquête du Virus Info (parue dans le numéro 40 du journal), qui s’intéresse aux aspects techniques en restant objectif.

Du 1er janvier au 1er mars 2019 : Qwant au top de sa réputation se moque de Google et Facebook

L’évolution des mentions françaises de Qwant du 01/01/2019 au 01/03/2019 montre un pic le 13 février :

Ce pic est dû à une très forte reprise d’une réponse de Qwant à Google, qui reprend très bien la communication du moteur français : Google veut tout savoir sur vous, Qwant considère que ce que vous faites à vocation à rester secret : https://twitter.com/Qwant_FR/status/1095775672868442112

Qwant maîtrise ses principales mentions Twitter sur la période :

L’analyse par la cartographie des communautés des tweets confirme cette domination écrasante de Qwant, dont la communauté propre correspond à 50 % des comptes actifs sur la période, tous en soutien à la société. On retrouve également une communauté propre à Guillaume Champeau, directeur Ethiques et Affaires Juridiques de la société, très actif sur Twitter, ainsi qu’une autre autour du compte @Qwantcom, qui publie en anglais.

Ce dernier a d’ailleurs plus de succès en trollant Facebook que Google :

En se concentrant sur les 100 comptes les plus mentionnés / repris, on peut affiner l’analyse. Qwant mentionne souvent d’autres acteurs européens en alternative aux GAFA, ou ce sont les twittos qui les citent naturellement. On retrouvera moins visibles les GAFA, cités notamment par des sceptiques sur la capacité de Qwant à les concurrencer.

Mais on voit que ces mentions de sceptiques sont peu reprises :

 

En analysant les hashtags les plus utilisés dans les tweets, on retrouve bien les thématiques de Qwant, autour de la vie privée et en opposition à Google. Depuis la fin 2018, plusieurs administrations et grands groupes français ont annoncé passer à Qwant comme moteur de recherche par défaut :

Le hashtag #SwtichToQwant permet de suivre les annonces de passage au moteur français :

A noter que le hashtag #Google correspond à des mentions critiques pour le moteur de Mountain View :

Du 1er mars au 24 juillet 2019 : multiplication des attaques contre Qwant, sans grand effet sur ses communautés de soutien

Sur cette période, Qwant domine toujours les échanges le concernant, avec 40 % des comptes Twitter dans la communauté de @Qwant_FR, 10 % dans celle de @Qwantcom, 6 % dans celle de @gchampeau, 4 % pour @nito. On a donc un renforcement de l’influence en ligne de Qwant à travers l’activité de ses dirigeants sur Twitter, Eric Leandri le PDG apparaissant également.

Une seule communauté semble amener des critiques, celle en bleu claire, à laquelle correspond notamment le compte Twitter de l’Annuaire Français. Si on reprend les comptes les plus retweetés sur la période, on retrouve bien des critiques du moteur de recherche :

Mais c’est une mesure en trompe l’œil : la moyenne des retweets de l’Annuaire Français est de 2 mentions, le compte ayant publié 765 ( !) tweets sur la période étudiée. Pareil pour d’autres critiques … cet activisme est donc très peu efficace pour influer sur l’image de Qwant … C’est en réalité Guillaume Champeau qui domine les échanges dans la communauté bleue. Le directeur éthique de Qwant est en effet très réactif sur Twitter, et cela semble efficace puisque ses interventions sont plus influentes que celles des comptes critiques de cette communauté. Sans le surligner, le compte de l’annuaire français est invisible :

Google aura d’ailleurs essayé de troller sans succès Qwant via son « Head of Policy », qui s’attirera pour son tweet plus de réponses négatives que de soutiens … notamment de la part du président de l’Arcep ou du vice-président du Conseil National du Numérique. Tout en amusant les twittos :

Globalement Qwant est soutenu par les dirigeants politiques français, notamment le député Eric Bothorel qui publie régulièrement des tweets sur Qwant et est souvent mentionné sur le moteur de recherche. Il se retrouve donc logiquement associé à la communauté Twitter de Qwant :

On pourra compléter cette analyse par l’étude des hashtags utilisés sur la même période, qui montre toujours la domination des thématiques de Qwant :Si vous souhaitez parcourir les hashtags de manière interactive, en recherchant des termes précis : https://master-iesc-angers.com/Gephi_Sigma/Qwant2019/index.html#

Pour conclure, l’exemple de l’arroseur arrosé sur Google le montre clairement : ceux qui convaincront le plus de préférer Qwant à Google, notamment dans l’administration, les entreprises, avant les usagers, ce sont les GAFA eux-mêmes. Les révélations récurrentes autour de l’exploitation des données personnelles de façon invasive voir illégale, si elles ne perturbent pas la majorité des utilisateurs aujourd’hui, justifient par ailleurs l’existence de Qwant, ainsi que des autres outils alternatifs comme Firefox, ProtonMail, etc … Il suffit pour le moteur française de piocher dans l’actualité pour faire sa communication, souvent avec succès :

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Qwant sur Twitter, des critiques peu influents face aux dirigeants du moteur de recherche

  1. Bonjour, juste un rectificatif, l’Annuaire Français n’est pas un concurrent de Qwant, c’est un annuaire d’entreprise comme l’est aussi son moteur interne. Avez-vous vu une seule fois le PDG annoncer que l’on était son concurrent? Celui-ci a donné la liste de ses concurrents le 22 Juin 2019 lors de l’audition à la commission d’enquete sur la souveraineté numérique et nous ne sommes pas dedans.

    La correspondance privé et les rapports confidentiels avec les parlementaires n’est pas pour rien, nous n’allons pas faire une compétition de twit sur le sujet, positif ou négatif, et puis nous n’avons rien contre la société Qwant en elle-même, nous parlons de tous les moteurs en général. Si nous avons des choses a dire techniquement, on s’exprime autant sur l’un ou sur l’autre.

    Sinon, c’est toujours instructif même si ce n’est pas exhaustif, et notamment au titre de l’usage des outils statistiques.

  2. Bonjour, en allant sur votre site j’ai vu le moteur de recherche Premsgo, donc je vous ai noté comme concurrent de Qwant. Pas de problème pour vous présenter comme un annuaire d’entreprise, je rectifie.
    Pour aller plus loin il faudrait par exemple analyser les comptes Twitter actifs sur la thématique « protection des données personnelles » en France pour voir qui sont les plus influents et sur quels sujets, sans cibler un acteur comme Qwant en particulier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s