D’Envoyé Spécial à Cash Investigation, analyse des réactions Twitter autour d’Elise Lucet

Pas simple d’analyser les réactions au Cash Investigation sur l’argent du cannabis en France diffusé le 29 octobre 2019, ou plutôt si : avec 2200 tweets de la date de l’émission au lendemain midi, c’est le pire score de Cash … la diffusion tardive et une émission deux fois moins longue, sur un sujet a priori peu clivant, auront eu raison de l’intérêt des twittos.

A contrario, l’émission diffusée en prime time le 19 novembre sur l’efficacité des dispositifs de réduction des impôts à destination de l’investissement (fin de l’ISF, CICE, CIR), sur fond de mouvement des gilets jaunes, a suscité plus de 30 000 tweets, avec notamment des réactions politiques.

Entre les deux, comme j’utilise l’outil de veille Visibrain afin de suivre les mentions liées à Cash Investigation et donc d’Elise Lucet dans le cadre de ce blog, j’ai pu constater que le reportage d’Envoyé Spécial diffusé le 7 novembre sur les produits de substitution à la viande a également suscité de nombreuses réactions.

Nous allons donc nous intéresser, en prolongement de l’analyse des premières critiques sur Elise Lucet depuis le début de l’année 2019, à l’influence d’Elise Lucet et de ses soutiens ou détracteurs sur les différentes émissions. L’outil de cartographie de sciences sociales Gephi, en permettant de visualiser les relations entre les tweets échangés, nous aide à comprendre l’influence relative de chaque acteur et son impact éventuel sur les mentions d’Elise Lucet.

Envoyé Spécial sur la viande : des communautés très disparates, dont une très active autour d’Elise Lucet

La majorité des comptes Twitter ayant mentionné Elise Lucet de la diffusion du Cash Investigation sur le cannabis à l’émission d’Envoyé Spécial (45 % des comptes, communauté en violet) correspond aux reprises d’un tweet de BrunoLeSalé, posant une question (que je trouve personnellement fort pertinente) « Si vous aimez pas la viande, pourquoi vous faites en sortes que ça y ressemble ? ». La communauté verte elle aussi plutôt à l’écart des échanges correspond à un tweet très bien placé :

Enfin, la communauté verte/bleu à côté de la communauté orange mentionne plusieurs journalistes et personnalités via le compte https://twitter.com/PeterBrady241 qui souhaite attirer l’attention sur la situation au Gabon.

Au final, c’est uniquement la communauté en bleu clair au centre, qui inclut les comptes d’Elise Lucet et d’Envoyé Spécial, où on retrouvera des échanges approfondis sur l’émission. Elle correspond à 13 % des comptes Twitter actifs, mais à 23 % des échanges !

Les acteurs du monde agricole se rosbif ! (désolé)

Depuis le sujet sur le glyphosate en début d’année, on a constaté une montée en puissance sur Twitter des journalistes, experts, syndicalistes du monde agricole, et aussi progressivement des agriculteurs eux-mêmes. Mon analyse du Cash Investigation sur les semences en juin 2019 a montré cette évolution, qui par ailleurs ne semblait pas affecter outre mesure l’image et la réputation d’Elise Lucet.

Gephi permet de visualiser des communautés spécifiques, et de les analyser en profondeur via différents algorithmes. Sur la première cartographie, la taille des comptes Twitter était liée à l’algorithme d’influence qui prend en compte les mentions pondérés par le fait d’être mentionné ou non par un acteur influent, Eigenvector Centrality. Très utile pour positionner les comptes les uns par rapport aux autres en terme d’influence absolue, il ne permet pas par exemple d’identifier les twittos qui font circuler l’information en dehors de leur réseau. C’est le rôle de l’algorithme Betweeness Centrality, qui valorise les entités ayant des liens importants (mentions ici) en dehors de leur propre communauté.  Avec ce calcul, les comptes les plus mentionnés mais repris uniquement par leur seule communauté, BrunoLeSalé, Bryan et Freek’n You, disparaissent : ils n’ont aucune influence sur les échanges.

A contrario, de nombreux comptes de la communauté bleu clair autour d’Elise Lucet et d’Envoyé Spécial ont de très bons scores. Si pour certains il s’agit de faux positifs (ils sont tellement isolés qu’il suffit qu’ils aient obtenu 2 ou 3 retweets en étant très actifs pour obtenir un bon score), on fait ressortir de cette façon des comptes particulièrement influents sur ces échanges, surlignés en vert ici :

Ces comptes sont presque tous des défenseurs du monde agricole et donc de la consommation de viande traditionnelle, mais quelques vegans sont mis en avant car ils ont interagi avec ceux-ci :

Pour la première fois, les défenseurs d’Elise Lucet semblent ainsi moins nombreux que ses contradicteurs. Mais ces mentions restent encore assez faibles en volume.

Cash consacré aux dispositifs de réduction des impôts, un succès en trompe l’œil pour les Insoumis

Le top des tweets du Cash Investigation sur le sujet « A qui profite nos impôts » montre de fortes reprises des réactions d’élus et militants FI :

La cartographie des comptes les plus influents via leurs mentions montre l’importance de cette communauté, première en termes de réaction avec 23,3 % des comptes Twitter actifs, devant la communauté en vert de Cash Investigation à laquelle correspondent 20 % des comptes, et 15 % en bleu clair pour Elise Lucet. C’est assez rare qu’une communauté politique soit identifiée comme la plus importante sur une émission de Cash Investigation – et en général c’est négatif, comme c’était le cas pour Christian Estrosi il y a quelques années.

On constate que la parole de la France Insoumise est peu reprise en dehors de ses réseaux militants.

Elise Lucet entourée de critiques, tandis que le compte @cashinvestigati reste très soutenu

La cartographie des comptes au centre des échanges (betweeness centrality) montre en effet un effacement de Manon Aubry et des autres comptes de la communauté rose (Insoumis), ainsi que de celui d’Elise Lucet, tandis que celui de Cash Investigation reste visible :

Là encore on obtient de nombreux « faux positifs » : comme l’algorithme cherche des comptes qui sont proportionnellement mentionnés de façon importante en dehors de leur réseau par rapport à leur total de mentions, tous les utilisateurs membres d’une petite communauté (retweets entre amis) qui auront obtenu deux ou trois mentions à l’extérieur de leur réseau obtiendront un score important. Sans être influent pour autant : méfions-nous de l’automatisation de l’analyse, les meilleurs algorithmes ont des failles.

C’est là que l’on voit un réel changement avec les émissions précédentes : là où les soutiens d’Elise Lucet restaient au centre des mentions la concernant, tout comme pour Cash Investigation, malgré la présence de critiques, ce n’est plus le cas. Jugez plutôt :

Comme pour Envoyé Spécial donc, il y a un réseau actif de personnes critiquant Elise Lucet. Par contre, celles-ci ne vont pas prendre la parole pour défendre par exemple le gouvernement ou les entreprises mises en cause. Les mentions de Cash Investigation restent par contre largement positives : on préfère attaquer la vedette plutôt que son émission.

Conclusion : la bataille d’influence autour des émissions d’Elise Lucet ne fait que commencer

Envoyé Spécial et Cash Investigation font de plus en plus réagir, car les sujets traités et l’angle d’accroche choisi par les journalistes laissent rarement les téléspectateurs indifférents. Toutes les émissions ne provoqueront pas de fortes réactions, mais on peut déjà constater deux tendances importantes sur l’année 2019 :

  • Une quasi disparition des militants de la majorité, qui laissent le champ libre à l’opposition. Pour celle-ci, malgré une difficulté à être relayé en dehors de leurs communautés militantes, ce sont les élus et militants France Insoumise qui sortent du lot, et ce sans passer par Jean-Luc Mélenchon ou les canaux officiels du mouvement. Le PS ou LR sont quand à eux totalement inaudibles …
  • La structuration confirmée d’acteurs du monde agricole, souvent sur le grill (désolé) au vu de la très rapide évolution sociétale sur le sujet de la place de la viande dans notre assiette et du glyphosate dans les champs. Maintenant, ce ne sont plus vraiment les personnalités influentes sur ce sujet qui mènent la danse, mais bien des agriculteurs ou professionnels dont c’est le métier. Les reprises de plus en plus nombreuses du terme #agribashing sur Twitter (de 2500 en novembre 2018 à plus de 10 000 en octobre 2019) en sont d’ailleurs l’incarnation, montrant un certain sentiment d’injustice et un refus d’être pointé du doigt.

Moins prononcé, mais à prendre en compte néanmoins, l’apparition régulière de critiques de l’angle de l’émission, qui vont s’attaquer plus à Elise Lucet qu’au fond des reportages – réalisés par d’autres journalistes par ailleurs. A voir si cela ne va pas provoquer de nouvelles réactions de soutien, ou la mise en place de stratégies de communication d’influence pour faire monter les critiques de l’émission dans d’autres secteurs, permettant ainsi de limiter la visibilité des critiques portées contre les entreprises et dirigeants pointés du doigt.

Enfin, pour ceux qui s’intéressent à l’IA (machine learning et tutti quanti), notez bien les résultats de l’algorithme de betweeness centrality : son fonctionnement est transparent et relativement fiable, mais son efficacité sera variable selon le corpus de données (pourtant déjà qualifiées) fourni. Sans traitement et adaptation des données au sujet d’analyse, avec un soupçon de méthodologie adhoc, point de salut dans l’IA !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s